liens

>>> Madeleine Caillasse
 

Née en 1963, Madeleine Caillasse est admise à l’âge de seize ans au CNSM de Lyon dans la classe de piano de Germaine Devèze. Elle obtient le Diplôme National d’Etudes Supérieures Musicales.

En se perfectionnant auprès de Jean-Claude Pennetier, son attirance pour le répertoire contemporain se confirme et elle interprète en concert entre autres Ohana et Messiaen (dont les Oiseaux exotiques).
Puis elle participe à de nombreuses Master-classesen Allemagne, notamment avec Erik Werba pour l’accompagnement de lieder et Edith Picht-Axenfeld avec laquelle elle approfondit en particulier l’interprétation des pièces op. 23, 33 a et b de Schönberg.

En 1990, elle participe aux concerts de la « Villa Musica » de Mayenceet aux « Internationalen Ferienkurse für Neue Musik » à Darmstadt. Depuis 1992, elle est professeur de piano au Centre de Pratique Musicale d’Annecy.

Son activité créatrice remonte à  son adolescence, alors qu’elle suit les cours d’histoire de la musique et d’analyse avec Daniel Gaudet au conservatoire de Chambéry. C’est à cette période que s’ancrent en elle une profonde attirance pour le romantisme allemand et une passion pour Schumann en particulier. Si des spirales pouvant rappeler celles des Kreisleriana passent dans son Jeu de Clés pour piano, un « je ne sais quoi » brahmsien s’est par ailleurs glissé dans ses Harmonies funambulesques. Quant à sa pièce pour flûte en sol et piano Au pied d’une Stèle, évoquant deux personnages unis dans une contemplation vespérale, les interprètes peuvent être particulièrement inspirés s’ils songent à certaines toiles de Friedrich. Les oeuvres de Madeleine Caillasse, de styles variés, procèdent d'une démarche créatrice au départ très intellectualisée, témoignant d'une recherche personnelle qui nécessite un long mûrissement toujours mis au service de la sensibilité et de l'expression. Dans ses créations prédominent les couleurs, l'expressivité des intervalles, la richesse harmonique et les résonances suspensives. Elle s'est forgé un langage original dont elle explore les diverses facettes au travers de la série des Jeux de clés. Par ailleurs, elle est l'auteur, dans un langage tonal, d'un recueil pour piano Klass' Ambiance-Remembrance et d'une pièce pour piano et violon A l'ombre des Aînés.

Madeleine Caillasse a reçu en 1998 un Diplôme d’Honneur au concours TIM (Torneo Internazionale di Musica - Rome) pour Jeu de Clés (créé en 2000 au second Festival « Alfeo Gigli » de Bologne) et Symétrie.

 
© 2006 - Les Editions Musicales Rubin / Création site web et conception graphique - Maximin GOURCY
Images, logos et sons appartiennent à leurs propriétaires respectifs.